Double-cliquez pour saisir du texte

Portraits contemporains  et collages expressionnistes 

Femmes en peinture:
Portraits technique mixte  !

"Agrasso a fait de la lettre A sa tour Eiffel. Elle s’exprime à travers des portraits de femmes qui ont le mystère des héroïnes de Pierre Benoit et peut-être les noms.

Moi qui la connais depuis plus de trente ans je m’amuse à  retrouver dans ses portraits  l’amie dont  j’apprécie les subtilités féminines.  En effet chacun de nos échanges que ce soit par mail ou par téléphone ou une rencontre est un moment  de bonheur car i y a toujours une surprise, un regard généreux et différent sur les autres, sur l’actualité, sur le monde.

Ainsi  sa peinture est  le reflet de son écoute des autres  dans une recherche intuitive de séparer     le bon  grain de  l’ivraie et nous l’offrir comme un cadeau."  Gabriel Boyer


"Avec une technique très personnelle et la force des couleurs, l'artiste nous propose un visage de femme
Intemporelle et planétaire, la femme d'abord : les yeux , la bouche, et la fantaisie des accessoires.
Ainsi on retrouve dans ce tableau l'interrogation, la sensualité et l'imprévu féminin.
C'est une invitation à se perdre dans l'Éden mystérieux d'Azzura, peut-être une quarante-quatrième héroïne oubliée
de Pierre Benoît ?"Gabriel Boyer


"Des couleurs qui vous saisissent , un ensemble qui mélange puissance et joie !"

Ugo Grasso


"Une palette harmonieuse de gaieté, de fantaisie et de jeunesse mêlée à un regard d'une grande profondeur."

Martine Monaco


A propos du tableau Azzura: 

"Très printanière Azzura mais il me semble trouver un brin de mélancolie dans son regard à facettes... une vraie femme!"

Christiane Rilliard


A propos du tableau Double Face: 

"J'aime beaucoup le regard égyptien" 

Christiane Rilliard

" Quels passionnants instants que d'admirer des oeuvres,
Moments d'intimité empruntés à l'artiste,
Enveloppant nos sens, cette auguste manoeuvre,
Devrait nous inciter à suivre cette piste.

Plus jeune je pensais que cette connaissance,
Ne pouvait s'adresser qu'aux hommes initiés, 
Laissant mon pauvre esprit dans de troubles errances, 
N'écoutant pas un coeur qui sait faire rêver.

Aucun besoin en fait de décoder l'auteur ,
Pas plus qu'il n'est utile de pénétrer son âme,
Chacun devant la création devient son propre acteur,
Sans crainte de subir le plus infime blâme.

Il ressort des tableaux une note enfantine,
Assorti de surcroit des plus belles couleurs,
Plongeant dans une ambiance que chacun imagine,
S'alanguissant serein sur des nuées de fleurs.

La peinture est à l'oeil, ce que la poésie est à l'oreille"
Jean Carrière